Quel est le montant qu'un auto-entrepreneur obtient à la retraite ?

La retraite représente un cap significatif dans la vie professionnelle, et pour les auto-entrepreneurs, la question de ce qu'ils toucheront une fois ce tournant atteint est primordiale. Le passage de l'activité à la retraite s'accompagne d'une transformation des revenus et d'une nouvelle gestion financière de la vie quotidienne. Dans cet article, nous allons détailler les mécanismes qui régissent la retraite des auto-entrepreneurs, les cotisations nécessaires et les montants qu'ils peuvent espérer percevoir une fois le moment du départ à la retraite venu.

Le calcul de la retraite de base pour l'auto-entrepreneur

Pour comprendre le montant de la pension retraite que peut espérer un auto-entrepreneur, il est essentiel de saisir le mécanisme de calcul de la retraite de base. Ce calcul repose sur trois piliers : le taux de liquidation, le salaire annuel moyen et le nombre de trimestres cotisés.

Avez-vous vu cela : Avocat au Québec: un professionnel pour vos défis en droit familial

Le taux de liquidation peut atteindre un maximum de 50 % pour un départ à l'âge légal avec le nombre nécessaire de trimestres retraite validés. Pour les auto entrepreneurs, le salaire annuel moyen est dérivé du chiffre d'affaires après abattement. Cependant, la validation des trimestres dépend d'un minimum de chiffre d'affaires à réaliser. En 2023, l'auto-entrepreneur doit déclarer au moins 7 200 € pour valider quatre trimestres sur l'année.

La Sécurité Sociale des Indépendants (SSI), successeur du RSI, gère la retraite de base des auto-entrepreneurs. Pour obtenir le taux plein, il faut avoir cotisé un certain nombre de trimestres, variable selon l'année de naissance. Si ce nombre n'est pas atteint, l'auto-entrepreneur subira une décote sur sa pension.

En parallèle : Comment définir le CNP assurance-vie?

Pour plus d'informations sur les montants que peut espérer toucher un auto-entrepreneur à la retraite, cliquez sur https://www.coach-retraite.com/retraite-par-metiers/combien-touche-un-auto-entrepreneur-a-la-retraite/ 

La retraite complémentaire, un ajout non négligeable

La retraite complémentaire est gérée par la CIPAV pour les professions libérales ou par le régime des indépendants pour les autres activités.

Les cotisations pour la retraite complémentaire sont également proportionnelles au chiffre d'affaires, et les droits sont exprimés en points.  La formule de conversion est simple : le nombre de points acquis multiplié par la valeur du point au moment du départ en retraite détermine le montant annuel de la retraite complémentaire.

Il est crucial pour l'auto-entrepreneur d’être à jour dans ses cotisations pour maximiser le nombre de points et donc le montant perçu. La retraite complémentaire représente souvent une part significative de la pension totale, et il ne faut pas la négliger dans la planification de la retraite.